Go to menu Go to content

Essais routiers

Jeep Patriot 2010

 

Jumeau non identique

Par Philippe Laguë

 

Les jumeaux Compass et Patriot s’inscrivent dans la veine de ce qu’on appelle les VUS urbains ou, si vous préférez, des automobiles compactes déguisées en petits VUS. Des faux durs, quoi ! Pas très Jeep, ça…

 

CARROSSERIE

 

Ces deux modèles ont des dimensions semblables et partagent leur plateforme et leur mécanique avec la Dodge Caliber. Des jumeaux, donc, mais pas identiques, les deux ayant une carrosserie distincte. Heureux mélange de nostalgie et de contemporain, le Patriot évoque le défunt Cherokee, ce qui ne déplaira pas aux aficionados de la marque. Il ressemble à un Jeep; c’est l’essentiel.

 

HABITACLE

Par une journée grise et pluvieuse, l’examen de l’habitacle vous achèvera, si vous êtes le moindrement déprimé(e). C’est gris, c’est noir et c’est plein de plastique bon marché partout. Consternant. Au moins, c’est bien assemblé : pas de craquement, rien qui pendouille ou qui est posé croche. Les commandes sont simples, bien placées et faciles à utiliser. Pas de lacune de ce côté, donc, mais ça se gâte quand on examine les compartiments de rangement aux formes étranges, tarabiscotées, qui contiennent peu.

 

À défaut d’être sexy, l’habitacle est spacieux, et les plus cartésiens diront que c’est ce qui importe. La garde au toit procure un bon dégagement pour la tête, et les passagers arrière ont de la place pour les jambes. Ils devront cependant prendre place sur une banquette qui a tout du banc d’église : toute notion de confort est évacuée et le maintien latéral est inexistant. Heureusement, c’est mieux à l’avant, et de beaucoup.

 

MÉCANIQUE

Contrairement à d’autres joueurs de cette catégorie, Jeep a choisi de s’en tenir au 4-cylindres. Ça se défend : un 4-cylindres consomme moins, pollue moins, et le Patriot n’est pas un gros véhicule. Mais encore faut-il que ce moteur se montre à la hauteur. Ce n’est pas le cas ici : malgré sa cylindrée (2,4 litres) et sa puissance (172 chevaux), ce moteur est erratique, faiblard même, et bruyant à l’effort. Et en plus, il est gourmand !

 

À bas régime, le couple brille par son absence, et ce moteur commence à s’animer un tant soit peu à partir des 3 000 tours par minute. Et encore, il trouve le moyen de tricher, en faisant beaucoup de bruit pour masquer sa paresse, comme s’il voulait montrer qu’il fait de gros efforts. Notre véhicule d’essai était muni d’une boîte de vitesses manuelle, ce qui aurait dû l’aider; et pourtant, les reprises n’ont aucun mordant, et il est obligatoire de rétrograder au moindre ralentissement. Et avant de dépasser, il faut planifier… La boîte manuelle n’est, par ailleurs, nullement en cause, puisque son rendement est irréprochable.

 

COMPORTEMENT

Même si les propriétaires de véhicules utilitaires, pour la plupart, ne s’aventurent jamais hors route, il en reste encore qui veulent un 4 x 4 pour s’en servir ailleurs que sur l’asphalte. Contrairement à son jumeau, le Patriot peut obtenir la certification Trail Rated à condition d’être paré de l’ensemble d’options Freedom Drive II qui comprend notamment des pneus tout-terrains, des plaques de protection et une garde au sol plus élevée.

 

Si, comme moi, vous considérez les adeptes du hors route comme des masochistes, vous vous contenterez de l’ensemble Freedom Drive I avec transmission intégrale permanente et répartition variable. Bien servi par une direction précise et bien dosée, ce Jeep en format compact fait preuve d’agilité, et sa caisse n’est pas affligée par le roulis. Il n’est pas trop sous-vireur, et sa tenue de route a tout d’une automobile, tout comme sa douceur de roulement.

 

CONCLUSION

Le Patriot est à la fois si près et si loin d’être un véhicule attrayant. Il a plus de qualités que de défauts, sauf que ceux-ci sont majeurs… Par contre, il est polyvalent et il a une allure de dur, ce qui plaira à la clientèle visée, en plus de jouir de l’image très forte de la marque Jeep. Sa carte maîtresse est cependant son prix, nettement inférieur à celui des autres petits VUS. Sauf que la qualité est directement proportionnelle.

 

FORCES 

-       Jeep qui a l’air d’un Jeep

-       Habitacle spacieux

-       Bonne boîte manuelle

-       Certification Trail Rated

-       Confort et comportement d’une auto

 

FAIBLESSES 

-       Finition risible

-       Banquette arrière atroce

-       Moteur erratique et bruyant

-       Consommation décevante

-       Qualité d’ensemble médiocre

 

NOUVEAUTÉS EN 2010 

Aucun changement majeur (à confirmer)